Lutte contre le trafic d’ivoire : pour la défense des éléphants.

Alors qu’en 1989 le commerce d’ivoire avait été interdit, c’est en 1997 que les éléphants du Botswana, de la Namibie et du Zimbabwe furent déclassés et le trafic de leur défenses, légalisé.

 

Les ventes d’ivoire connaissant un fort succès, un trafic illégal s’est développé en parallèle. Ainsi, depuis maintenant plusieurs années, le commerce illégal d’ivoire s’est fortement développé, avec pour principal client la Chine.

La demande est tellement importante qu’une simple défense d’éléphant adulte peut valoir jusqu’à dix fois le revenu annuel moyen dans de nombreux pays d’Afrique.

 

En 2012 ce sont plus de trente tonnes d’ivoire qui ont été saisies par les autorités, qui ont alors battu le record de l’année précédente qui s’élevait à 23 tonnes.

 

3153105 6 3ea4 l elephante de louis xiv avec sa defense cf07378365822e2ba25ad36c524a4979 225x300 Lutte contre le trafic divoire : pour la défense des éléphants.

Elephante de Louis XIV, sa défense tronçonnée. © MNHN/P. DURAY

 

 

 

 

Le prix exorbitant de l’ivoire fait tourner la tête de certains puisque vers 3 heures du matin, le 30 mars, un individu s’est introduit dans le Museum d’histoire naturelle afin de découper les défenses de Louis XIV, éléphante offerte au Roi du même nom par Pierre II du Portugal en 1668. L’alarme a fait fuir le voleur qui avait laissé sa tronçonneuse en marche sur place et a été rattrapé très rapidement par les autorités.

 

 

 

 

 

 

 

 

De plus en plus de moyens ont été récemment développés pour endiguer ce trafic illégal d’ivoire. On peut notamment noter l’action d’INTERPOL qui surveille les ventes d’ivoire sur les sites internet d’enchères, ou encore l’opération de terrain des autorités chinoises au sein de marchés d’antiquités.

 

Pensez-vous que ces diverses actions aideront à réduire le trafic d’ivoire ou que les éléphants sont condamnés à disparaître ?

Leave a Reply